• Départ demain matin pour un p'tit retour de trois semaines au Maroc. J'vous abandonne quelques temps, histoire d'aller revoir nos amis et nos paysages...

    On n'oubliera pas la guitoune et les accessoires campingueurs, parce qu'on a bien l'intention de retourner passer quelques nuits dans des coins tranquilles comme sur la photo que voici que voilà...

    Pas sûr qu'on ait souvent la connexion internetteuse, mais j'essaierai de venir vous faire un p'tit coucou de temps en temps.

    A bientôt les z'ami(es), soyez sages !

     

    Une pause s'impose...


    30 commentaires
  • Alors donc voilà qu'aujourd'hui mes z'images à moi-même personnellement en personne, nous emmènent dans l'Amérique américaine des états zunis de là-bas dans le far-west de l'ouest, en Arizona.

    Vous allez pouvoir admirer de vos yeux émerveillés:

    - Des cactus arizoniens

    - Une maison plus ou moins troglodyte arizonienne (Rock Valley)

    - Une montagne du genre montagneuse et arizonnienne.

    Moi j'aime bien...

     

     

     

     

     


    19 commentaires
  • Dans la catégorie des images z'à moi que j'aime particulièrement, vous vous doutez bien qu'y a pas que celles du Maroc. Par exemple là, présentement, en voilà kèk z'unes sur l'Algérie que j'ai choisies en fonction de ceci et aussi de cela.

    Y en a peut-être parmi vous qui les ont déjà vues (dans la rubrique "Algérie" par exemple), mais ça vous donnera l'occasion de réviser un peu, pour la prochaine interrogation écrite.

    Alors voilà:

     

    Images mes z'à moi


    23 commentaires
  • Figurez-vous qu'on vient de retrouver cet article passé dans j'sais plus quel journal en Juillet 2004. Un p'tit reportage sur notre activité au Maroc en parallèle à notre ancienne activité en Bourgogne.

    Eh ben j'suis content d'avoir retrouvé ça que je croyais avoir perdu dans nos divers déménagements...

    (sauf qu'on n'est pas dijonnais ni l'un ni l'autre ! lol !)

     

    C'est ça la célébrité !


    18 commentaires
  • A la demande générale de mon amie Laurence, voici un nouvel exposé particulièrement scientifique sur nos amis les zanimos. Il s'agit aujourd'hui d'un zanimo bien connu et très original, l'orignal. 

    Et comme vous le savez certainement, l'original gnal doit son orignalité ginalité au fait qu'il lui manque un i.

    Voilà.

     

    Blog de lesscorpionsdeouarzazate :Les Scorpions de Ouarzazate, L'ORIGNAL

    L’orignal n’a qu’un i. Il serait original s’il en avait deux. Ce qui n’a aucun rapport avec notre propos de ce jour, mais va nous permettre de nous familiariser avec ce bel animal.

    Prenons un orignal d’origine et coupons-le en deux. Nous obtenons deux demis orignaux, tout comme le cheval avec lequel nous obtenons une deux chevaux.

    Recollons les deux morceaux de l’orignal sans les mélanger avec ceux du cheval, ce qui serait extrêmement fâcheux pour la véracité de notre exposé.

    Que voit-on alors ?

    A notre grande stupéfaction, nous découvrons qu'il a une patte avant gauche à l'arrière avec une patte arrière droite, ainsi qu'une patte arrière gauche à l'avant avec la patte avant droite. 

    Observons le donc de plus près, sans oublier de remettre nos lunettes:

    - Ah voilà, nous exclamons-nous alors, nous avons recollé les deux moitiés à l'envers ! Vite, décollons-les pour les remettre en place correctement.

    Demandons-nous ensuite quel était le but de cette expérience, car après avoir collé et décollé deux fois deux demi-orignals, nous avons obtenu une sorte d'animal mal fichu incapable d'être correctement étudié.

    Prenons-donc un autre orignal et évitons de le couper en deux, afin de mieux l'observer:

    L’orignal est-il capable de flotter ?

    Oui, lorsqu’il est sur un bateau. La gravure rupestre ci-dessus le prouve sans contestation possible.

    La femelle de l’orignal se nomme la femelle de l’orignal. Ce qui, reconnaissons-le humblement, est original. Le charmant couple s’accouple de façon originale comme tous les orignaux et le bébé ainsi conçu est nommé bébé orignal, ce qui est également original en soi.

    Les scientifiques spécialisés dans l’étude de l’accélération des particules ne connaissent généralement pas l’orignal. Ils ne peuvent donc pas en parler, ce qui est regrettable, car nous aurions aimé en savoir plus.

     

     


    25 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires