• A la demande générale de mon amie Laurence, voici un nouvel exposé particulièrement scientifique sur nos amis les zanimos. Il s'agit aujourd'hui d'un zanimo bien connu et très original, l'orignal. 

    Et comme vous le savez certainement, l'original gnal doit son orignalité ginalité au fait qu'il lui manque un i.

    Voilà.

     

    Blog de lesscorpionsdeouarzazate :Les Scorpions de Ouarzazate, L'ORIGNAL

    L’orignal n’a qu’un i. Il serait original s’il en avait deux. Ce qui n’a aucun rapport avec notre propos de ce jour, mais va nous permettre de nous familiariser avec ce bel animal.

    Prenons un orignal d’origine et coupons-le en deux. Nous obtenons deux demis orignaux, tout comme le cheval avec lequel nous obtenons une deux chevaux.

    Recollons les deux morceaux de l’orignal sans les mélanger avec ceux du cheval, ce qui serait extrêmement fâcheux pour la véracité de notre exposé.

    Que voit-on alors ?

    A notre grande stupéfaction, nous découvrons qu'il a une patte avant gauche à l'arrière avec une patte arrière droite, ainsi qu'une patte arrière gauche à l'avant avec la patte avant droite. 

    Observons le donc de plus près, sans oublier de remettre nos lunettes:

    - Ah voilà, nous exclamons-nous alors, nous avons recollé les deux moitiés à l'envers ! Vite, décollons-les pour les remettre en place correctement.

    Demandons-nous ensuite quel était le but de cette expérience, car après avoir collé et décollé deux fois deux demi-orignals, nous avons obtenu une sorte d'animal mal fichu incapable d'être correctement étudié.

    Prenons-donc un autre orignal et évitons de le couper en deux, afin de mieux l'observer:

    L’orignal est-il capable de flotter ?

    Oui, lorsqu’il est sur un bateau. La gravure rupestre ci-dessus le prouve sans contestation possible.

    La femelle de l’orignal se nomme la femelle de l’orignal. Ce qui, reconnaissons-le humblement, est original. Le charmant couple s’accouple de façon originale comme tous les orignaux et le bébé ainsi conçu est nommé bébé orignal, ce qui est également original en soi.

    Les scientifiques spécialisés dans l’étude de l’accélération des particules ne connaissent généralement pas l’orignal. Ils ne peuvent donc pas en parler, ce qui est regrettable, car nous aurions aimé en savoir plus.

     

     


    25 commentaires
  • A la demande générale d'au moins trois personnes, voici un exposé scientifique agréé par le M.E.E.S. (Ministère des Exposés Extrêmement Scientifiques) sur la vie trépidante et sensuelle des Signes du Zodiaque.

    Car comme vous et moi, ils sont bien obligés d'avoir une vie sexuelle s'ils veulent arriver à perpétuer leur espèce, sinon comment ils feraient hein ?

    C'est donc avec plaisir, malgré une certaine gêne, que je vous livre ce texte très textuel sur ce sujet brûlant.

    Aïe.

     

    Blog de lesscorpionsdeouarzazate :Les Scorpions de Ouarzazate, LA VIE SEXUELLE DES SIGNES DU ZODIAQUE

     

    Les signes du Zodiaque sont un certain nombre.

    Parmi eux on trouve le Capricorne, le Tricorne et la Licorne, le Verseau, le Bouleau et le Dodeau, le Scorpion et le Scarabée, le Cancer et la Rubéole, ainsi que les Gémeaux et les Jumeaux, la Balance et le Pèselettres, l’Ornithorynque et le Labyrinque.

    La légende populaire raconte qu’à une époque il y avait aussi la Vierge, mais elle ne l’est plus depuis l’érection hyperbolique et elliptique de Jupiter un soir de liesse dans le trou noir de l'amas globuleux d'Orion.

    Pour s’accoupler, les Zodiaques se font des signes (du zodiaque).

    Ils attendent généralement que Mercure soit en conjonction de coordination avec le quatrième satellite d’Uranus à partir de la gauche et que Saturne montre sa Lune dans le quatrième décan à droite avant de sortir.

    La Balance hésite à agiter le Sagittaire avant de s’en servir (c’est un petit jeu de mots laid).

    Le Verseau verse à boire aux Gémelles (les Gémeaux femelles) pour les apprivoiser.

    Le Taureau et le Bélier foncent dans le tas en guettant la mignonne Capricornette.

    Le Scorpion et le Cancer se serrent la pince.

    Le Lion caresse les écailles de la Poissonne polissonne avant de la bouffer toute crue.

    La Vierge le reste quand elle est sage et ne l'est plus quand elle est folle, ce qui lui arrive souvent.

    Bref, il se passe des choses pas très recommandables dans le zodiacal.

    Si comme moi vous êtes du signe du Zodiaque, méfiez-vous, l’heure est proche où la contraction ellipsoïdale du mont de Vénus va rencontrer l’entrecuisse de Jupiter dans la consternation de la Vierge qui ne sait plus à quel saint se vouer.

    Sortez couvert, il va pleuvoir des astéroïdes libidineux dans le ciel astral, cosmique et concupiscent.

     


    27 commentaires
  • Pour changer un peu de mes histoires bivouacales, voilà un exposé extrêmement pas scientifique du tout sur un animal que tout le monde connaît depuis l'enfance...

     

    Blog de lesscorpionsdeouarzazate :Les Scorpions de Ouarzazate, L’OURS

    Dans la nature l’ours n’est pas rose.

    Les scientifiques s’accordent à penser que l’ours est généralement beaucoup plus gros et menaçant que celui de la photo ci-dessus.

    Car l’ours est menaçant.

    Si au détour de votre rue vous rencontrez un ours, il vous menacera. Soyez donc très poli avec lui et caressez-le dans le sens du poil.

    La femelle de l’ours est la Grande Ourse. Si vous levez les yeux, vous pouvez l’apercevoir la nuit tout là-haut. Sauf chez vous où il pleut tout le temps, car les nuages cachent la femelle de l’ours.

    Le petit de l’ours s’appelle le nounours.

    Il est rose et en peluche, comme ci-dessus. Les enfants en raffolent car il n’est pas menaçant. Quand l’ours grandit, il faut enlever l’enfant de dessous lui, pour éviter qu’il soit étouffé par le poids de l’animal grandissant, ce qui serait regrettable.

    Les ours vivent dans les Pyrénées, sauf quand il n’y en a plus. Lorsque il y en a, on fait en sorte qu’il n’y en ait plus, pour ensuite faire en sorte qu’il y en ait à nouveau.

    La vie de l’ours est donc en pointillés, un coup y en a, un coup y en a plus.

    On pourra d’ailleurs remarquer que l’ours en peluche est beaucoup plus nombreux que son homologue grand et menaçant.

    Etrangement, la femelle de l’ours, la Grande Ourse, n’existe qu’en un seul exemplaire.

    C’est pas terrible, moi j’aimerais pas qu’il y ait que des mecs avec une seule femme.

    En plus elle serait vachement haute tout là-haut et difficile d’accès.

    J’aimerais vraiment pas.

     

    La semaine prochaine, nous étudierons la vie sexuelle des signes du zodiaque.


    29 commentaires
  • Vous me connaissez, j'aime avoir des ami(es) instruits. C'est pourquoi je vous propose régulièrement des exposés scientifiques dans lesquels vous pouvez découvrir tout ce que vous ne saviez pas sur nos amis les zanimos.

    Voici donc aujourd'hui l'escargot, un zanimal vif et plein d'entrain avec lequel vous passerez des moments inoubliables...

     

    Blog de lesscorpionsdeouarzazate :Les Scorpions de Ouarzazate, L'ESCARGOT

    L’escargot vit en Bourgogne, c’est pourquoi on l’appelle escargot de Bourgogne.

    Comme la tortue, l’escargot possède une maison sur le dos, appelée coquille. Il partage également ce point commun avec l’œuf. Cependant on ne trouve ni tortue ni escargot durs ou à la coque.

    Procédons à une petite expérience :

    Prenons un escargot de Bourgogne complet, avec ail et persil dans le nez.

    Prenons également une tortue et un œuf. Mettons de l’ail et du persil dans le nez de la tortue et faisons la cuire. On s’aperçoit avec stupéfaction que le goût n’est pas le même que celui de l’escargot !

    Continuons l’expérience et mettons de l’ail et du persil dans le nez de l’œuf. Quelle n’est pas notre surprise de découvrir que l’œuf n’a pas de nez !

    On peut en conclure que malgré de grandes similitudes, l’escargot n’est pas de la même race que la tortue et l’œuf. 

    La femelle de l’escargot est la limace. La limace n’ayant pas de coquille, vient habiter chez l’escargot après leur vol nuptial.

    L’escargot est avantagé par rapport à sa compagne. Comme elle, il n’a pas de pattes, mais il a une coquille. La limace n’a rien. C’est juste un machin mou avec deux yeux au bout, ce qui – reconnaissons-le – n’est pas très attractif.

    L’escargot est beaucoup plus lent que la tortue, mais beaucoup plus rapide que l’œuf et la limace.

    Pour vérifier cela, faisons une autre expérience :

    Prenons une tortue et écrivons N° 1 sur sa carapace.

    Prenons un escargot et écrivons N° 2 sur sa coquille.

    Prenons un œuf et inscrivons N° 3 sur sa coquille.

    Prenons une limace et inscrivons N° 4 sur un écriteau que nous lui planterons dans le dos avec une épingle, puisque elle n’a pas de coquille.

    Mettons-les sur la ligne de départ et observons attentivement ce qu’il se passe :

    La tortue va très vite distancer les autres concurrents et disparaître dans la salade à l’autre bout du jardin.

    L’escargot va avancer comme un escargot et disparaîtra lentement à l’horizon.

    Et, stupéfaction ! La limace et l’œuf restent sur la ligne de départ !

    Que s’est-il passé ?

    Nous avons planté l’épingle dans le sol à travers la limace, ce qui l’a empêchée d’avancer !

    On peut en conclure qu’il vaudrait mieux accrocher l’écriteau sur la limace avec une pince à linge ou un serre-joint. 

    Quant à l'oeuf, les savants intéressés par ça se demandent toujours pourquoi il n'a pas participé à cette course pourtant du plus haut intérêt.

    A la saison des amours, l'escargot invite la limace dans sa coquille pour faire des galipettes particulièrement inavouables, et neuf mois plus tard naît un petit limaçon qui est le portrait craché de son papa, en plus petit.

    La petite famille s'en va ensuite gambader joyeusement sur les chemins poudrissants pour rejoindre les prés verdoyants aux fleurettes fleurissantes qu'ils brouteront en coeur en chantonnant la fameuse chanson de l'escargot qui broute, bien connue des escargots qui broutent.

     


    19 commentaires
  • Aujourd'hui est un grand jour pour vous, car vous allez encore pouvoir vous instruire. Voici en avant-deuxième (l'avant-première ayant déjà été publiée), un exposé extrêmement scientifique sur un bel animal de compagnie, classé 52ème meilleur ami de l'homme sur l'échelle de Richter.

    (l'échelle de Richter étant celle que je lui emprunte pour mes travaux en hauteur).

     

    LE RHINOCEROS

     

    Contrairement à la vache, le rhinocéros a deux cornes en long, ce qui l'oblige à marcher de profil pour qu'on puisse voir les deux. La marche de profil est agréable, mais permet seulement d'aller à gauche ou à droite. Lorsque le rhinocéros veut avancer ou reculer, il est obligé de tourner la tête pour qu'on voit bien ses deux cornes et en général il se paye le baobab.

    Le rhinocéros est un hippopotame avec des cornes. Nous allons donc étudier l'hippopotame, qui est un rhinocéros sans cornes. Etudions donc le rhinocéros pour mieux connaître l'hippopotame.

    L'hippopocéros est gros. Dès son plus jeune âge il est gros. Au début, il est petit et gros et ensuite il devient grand et gros. Il fait donc partie de la famille des animalus obésitus. 

    La femelle de l'hippopocéros est la rhinopotame. Après un accouplement particulièrement bestial sur lequel nous ne nous attarderons pas de peur de choquer les personnes sensibles et les petits nenfants, elle pond une cinquantaine d'oeufs qui neuf mois plus tard donnent naissance à des petits rhinolaryngites, qui détestent ce nom.

    Le rhinopotamocéros est-il gracieux en vol ? Pour cela, procédons à une petite expérience scientifique:

    - Procurons-nous une catapulte (on en trouve d'excellentes chez le Roi et Merlin au rayon moyen-âge) et installons le rhipatouillocéros à la place du boulet. Tendons ensuite le tendeur biconvexe du lanceur rhinocéresque, puis appuyons sur la tirette pour faire chérer la bobinette. Que se passe-t-il alors ?

    - On entend un gros crac lorsque l'axe bitrouilleur se casse en deux sous le poids du rhinopotamos. Et c'est à l'instant où l'animal s'écrase au sol qu'on peut constater avec surprise qu'il n'est pas du tout gracieux en vol.

    Le rhinoféros est-il féroce ?

    Non, car f'est le feul carnivore qui fe nourrit de carottes râpées, fraîffement cueillies dans les vardinets verdoyants et odorants de la favane mystérieuve où retentiffent les cris des phylactères fauvages et des androbipèdes fachant chaffer fans leurs fiens.

    Facré rhinoféros, tu nous fera touvours fourire !


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique