• Chapitre IIIIIIIII

    Neuf mois plus tard, Dieu fut réveillé par d’étranges vagissements.

    Il alla sonner chez Monsieur et Madame Adam et Eve, qui avaient entre-temps fait construire leur pavillon trois pièces-cuisine avec vue imprenable sur le Paradis Perdu.

    Adam vint Lui ouvrir et lui dit en ces termes : « Ah ! Mon Dieu, c’est Vous. Ma femme vient d’accoucher dans la douleur comme prévu et a produit un enfant appelé Caïn. Accepteriez-Vous d’être le parrain, car nous n’avons personne d’autre sous la main pour le moment ? ».

    Dieu ferma un œil pour mieux réfléchir et dit alors dans Sa Grande Mansuétude : « Nous ne pouvons accepter une telle chose, car cet enfant est né dans le péché.

    De plus, il n’est vraiment pas beau, car il ressemble comme deux gouttes d’eau à une côte de son père. Et si Nous acceptions d’être parrain de tous les sales gosses qui vont former les générations futures, Nous ne serions pas sortis de la Divine Auberge ».

    Ayant dit cela, Dieu partit faire une Divine Sieste, tout en sentant confusément en Son For Intérieur, que Sa Grande Mansuétude manquait de mansuétude.

     

    Chapitre IIIIIIIIII

    Neuf mois plus tard, Dieu fut réveillé par des vagissements familiers.

    Il alla sonner chez Monsieur et Madame Adam et Eve, qui entre-temps avaient fait agrandir leur pavillon dans lequel ils avaient installé une chambre d’enfant pleine de nounours et de petits trilobites en plastique pour amuser leur progéniture.

    Adam vint Lui ouvrir et lui dit en ces termes :

    « Bon Dieu ! J’ai pas dormi de la nuit, car ma femme a encore accouché dans la douleur et c’est encore un garçon, que nous avons nommé Caha ».

    « Nous avons donc maintenant deux garçons, Caïn et Caha. Et nous craignons pour l’avenir de l’espèce, car si nous n’avons pas de fille ma femme devra commettre l’adultère avec ses fils, ce qui n’est pas bon car les enfants congénitaux présentent souvent des tares irréversibles ».

    Dieu, voyant que cet enfant était bon, dit alors à l’Homme et à la Femme :

    « Cet enfant est bon. Et bien plus beau que son frère qui ressemble à la côte de son père. Le Divin Calendrier des Postes ne faisant état d’aucun Caha, Nous l’appellerons Abel, c’est ainsi que Nous le nommerons dans nos Saintes Ecritures. Amen ».

    Et Il partit faire une Divine Sieste très haut dans le Ciel, car bien qu’il fut bon, les vagissements d’Abel commençaient à Lui chauffer Ses Divines Oreilles.

     

    A suivre

    Blog de lesscorpionsdeouarzazate :Les Scorpions de Ouarzazate, LA GENESE (suite suite suite suite)


    7 commentaires
  • Chapitre IIIIIII

    Le lendemain, Dieu Se réveilla tôt, car Il avait une idée en Tête, qui Lui était venue pendant Son Divin Sommeil.

    Il alla voir Adam et Eve et dès qu’ils eurent terminé leur devoir conjugal en vue de la perpétuation de l’espèce, leur dit en ces termes : 

    « Vous voyez la pomme là-bas ? ». « Non pas là, là-bas, sur le pommier. La quatrième pomme en partant du haut à gauche, juste au dessus du serpent ». Tout en disant cela, Dieu pensait en Son For Intérieur : « Nous ne nous rappelons pas avoir créé le serpent. Mais puisqu’il est là, Nous allons nous en servir pour Nos Divins Desseins ».

    « Eh bien toi Homme et toi Femme, vous pas avoir droit de manger cette pomme ».

     

    Et tout en disant cela, Dieu pensait en Son For Intérieur : « Pourquoi est-ce que Nous leur parlons petit nègre ? Ah ! Nous savons. En Notre For Intérieur, lorsque Nous avons décidé de créer l’homme, il devait être préhistorique. Or, cet Homme et cette Femme Nous ont tout l’air d’être méchamment retors et trop civilisés. Mais dans Notre Grande Bonté, Nous allons leur donner une petite leçon, car Nous avons l’impression qu’ils se croient sortis de la cuisse de Jupiter ».

    « Donc, » leur dit-Il, « Vous pas manger pomme, sinon, pan pan cucul et faire péché mortel punissable jusque dans générations futures ».

    « Amen » ajouta-t-Il.

    Et Il partit dans Sa Grande Fierté, faire une Petite Sieste.

     

    Chapitre IIIIIIII

    Pendant la Sieste Divine, Adam dit à son épouse Eve : « Que penserais-tu de manger une pomme fraîche et savoureuse que j’irais moi-même te cueillir au dessus du serpent dans le pommier, afin d’obtenir tes bonnes grâces, chérie ? »

    Car l’Homme appelait la Femme chérie, afin de ne pas la confondre avec lui-même, qu’elle-même appelait chéri pour faire la différence.

    « Oui, chéri, je veux bien, car après une séance pareille, j’ai un p’tit creux ». Elle parlait bien évidemment de la séance de devoir conjugal perpétrée auparavant, en vue de la perpétuation de l’espèce.

    Et ils mangèrent goulûment la Pomme Interdite, sous l’œil amusé du serpent, qui de toute façon n’aimait pas les pommes.

     

    Le lendemain, Dieu Se réveilla de mauvaise humeur.

    Il sentait confusément dans Sa Grande Prémonition, qu’il s’était passé quelque chose pendant la nuit.

    Il alla voir l’Homme et le trouva sur la Femme, en train de perpétuer l’espèce.

    Et Il leur dit : « Vous avez mangé la Pomme Interdite, Nous le savons dans Notre Grand Entendement. Vous venez donc d’inaugurer ce qu’on appelle le péché mortel ».

    « Toi Femme, tu enfanteras désormais dans la douleur, çà t’apprendra à obéir. Toi Homme, tu te débrouilleras bien tout seul à faire des conneries, Nous n’avons pas besoin de t’expliquer ».

    « Et puisque c’est comme çà, le Paradis vous sera désormais inaccessible, sauf si vous vous repentez de vos péchés jusque dans les générations futures».

    « Amen » ajouta-t-il pour faire bonne mesure.

    Puis Dieu partit faire une Divine Sieste, car Il était vraiment très énervé de voir Ses créations Lui désobéir à peine créées.

     

    A suivre

    Blog de lesscorpionsdeouarzazate :Les Scorpions de Ouarzazate, GENESE (suite suite suite)


    6 commentaires
  • Blog de lesscorpionsdeouarzazate :Les Scorpions de Ouarzazate, LA GENESE (Suite suite)

    Chapitre IIIII

    Le lendemain, Dieu sentit une main sur Son Epaule et Se réveilla surpris.

    Il vit alors l’Homme, qui lui dit : « Je vous ai préparé un petit café au lait et un petit vin de messe, afin d’acquérir Vos Bonnes Grâces, car je me sens très seul en ce Paradis comme je vous l’ai déjà laissé entendre hier. Si c’était un effet de Votre Bonté de bien vouloir me donner une compagne, çà serait vraiment sympa de Votre Part ».

    Dieu, voyant que le café au lait était bon, réfléchit et Se dit :

    « Il serait peut-être bon de créer la Femme, si possible avec des nichons, afin qu’on ne la confonde pas avec l’Homme, qui risquerait alors de devenir homosexuel, ce que Nous ne souhaitons pas ».

    Mais ne voulant pas attendre l’évolution de la Femme pendant cinq cent soixante quinze millions d’années, Dieu dit à l’Homme :  « Tu vas Me donner une de tes côtes, afin que Je crée la Femme ».

    Adam regarda alors Dieu avec un étonnement justifié et dit : « mais, mon Dieu, il n’y a même pas d’hôpital ici, comment Voulez-Vous que je me fasse opérer ? ».

    Dieu, voyant que sa réflexion était bonne, lui répondit alors : « Homme, Nous sommes Le Grand Chirurgien de l’Univers ».

    Et il lui prit une côte dans Sa Grande Habileté, et Il créa la Femme.

    Les opérations chirurgicales occasionnant un grand stress, Dieu partit alors faire une Petite Sieste.

     

    Chapitre IIIIII

    Le lendemain, Dieu Se réveilla tôt, afin de voir l’évolution de la Femme.

    Il la trouva sous l’Homme, occupée à une activité que la morale réprouve, mais nécessaire à la survie de l’espèce.

    Dieu, voyant que la Femme était belle, leur dit alors : « Quand vous aurez fini vos cochonneries, Nous souhaiterions faire plus ample connaissance avec la Femme, qui Nous semble bien plus appétissante qu’une vulgaire côtelette d’homme».

    « De plus, elle a de très beaux nichons, ce qui ne gâte rien » rajouta-t-Il.

    La Femme se releva alors en rajustant pudiquement sa feuille de vigne et dit :

    « Majesté, permettez que je me présente ? Je suis Madame Adam».

    Dieu ferma alors un œil, ce qui Lui permet de mieux réfléchir.

    Il dit alors : « Comment se fait-il que vous portiez le même nom que l’Homme ici présent ? ».

     « Nous nous sommes mariés pendant la nuit, afin de ne pas choquer les générations futures qui n’aimeraient pas avoir des ancêtres illégitimes. Et comme çà on peut baiser tant qu’on veut, c’est le devoir conjugal ».

    « Mais appelez-moi Eve, nous n’allons pas faire de manières entre nous »

    Dieu, voyant que le devoir conjugal était bon, ferma alors l’autre œil et dit : « Nous allons faire une petite sieste ».

    Car Il se demandait s’Il avait bien fait de créer cette engeance qui allait certainement Lui poser plus de problèmes que les dinosaures.

     

    A suivre


    5 commentaires
  • Blog de lesscorpionsdeouarzazate :Les Scorpions de Ouarzazate, LA GENESE (suite)

    Chapitre III

    Deux cent cinquante millions d’années plus tard, Dieu regarda l’évolution de l’Homme et vit le dinosaure.

    Dans Sa Grande Réflexion, il dit : « Nous allons attendre encore un peu, l’Homme ne va certainement pas tarder ». Et, le dinosaure étant un peu lourd à digérer, Il partit faire une petite sieste.

     

    Deux cent cinquante millions d’années plus tard, Dieu regarda l’évolution de l’Homme. Il vit que le dinosaure avait proliféré et fait de nombreux petits diplodocus et quelques raptosaures et ptéranodons, mais aucun d’eux ne ressemblait à l’Homme.

    Il dit alors : « Cà commence à bien faire, Nous allons utiliser les Grands Moyens ».

    Et Dieu fit souffler le froid et la bise glacée sur la Terre, afin d’instaurer la Période Glacière et accélérer raisonnablement l’Evolution.

    Il dit ensuite : « Nous avons les mains et les pieds gelés, allons faire une petite sieste sous la Divine Couette ».

      

    Chapitre IIII

     

    Vingt cinq millions d’années plus tard, Dieu se réveilla et dit : « Nous nous sommes réveillés très tôt aujourd’hui. Nous sentons confusément qu’il va se passer quelque chose ».

    Et Il regarda l’évolution de l’Homme.

    Et il vit un homme, très chic, costume-cravate, qui Lui dit : « Bonjour Dieu, permettez-moi de me présenter. Je suis Monsieur Adam et vous me voyez marri d’être si seul en ce Paradis ».

    Dieu, voyant que l’Homme était bon mais un peu snob, dit alors dans Son Grand Désapointement: « Homme, Nous t’avons créé nu, Nous ne t’avons pas créé pour que tu commences à faire le snobinard ». Et Il transforma le costume-cravate en feuille de vigne, afin de ne pas choquer les générations futures qui connaissent les photos d’Adam et Eve en feuille de vigne.

    Cette petite algarade avec l’Homme l’ayant un peu énervé, Dieu partit faire Sa Divine Sieste.

     

    A suivre


    7 commentaires
  • Alors j'vous explique: y en a qui aiment pas lire les textes et qui préfèrent les photos.  Mais y en a aussi qui aiment bien lire, surtout quand c'est des bêtiseries... donc, afin de remplir peut'à-peu ma rubrique "Genèse" , j'vais passer un article avec photo et un article avec texte. Voilà, voilà, vous choisirez celui que voulvoul ...

     

    Blog de lesscorpionsdeouarzazate :Les Scorpions de Ouarzazate, LA GENESE

    Chapitre I

    Le premier jour, Dieu créa la Terre.

    Le deuxième jour, Dieu dit : « Que la lumière soit ! » et alluma l’électricité.

    Le troisième jour, Dieu créa la pluie et cela fit de la boue.

     

    Dans Sa Grande Créativité, Il dit alors : « Avec un peu de terre, Nous allons créer l’Homme. C’est un peu boueux, mais il s’en accommodera ».

    Et Il créa le canard.

    Voyant qu’il s’était trompé, Dieu mangea le canard, avec quelques olives.

    Dieu vit que le canard était bon, et dit alors : « Les plumes et les noyaux d’olives sont un peu indigestes, Nous allons donc faire une petite sieste et On verra tout çà demain ».

    Et Il fit une Divine Sieste.

     

    Chapitre II

    Le quatrième jour, Dieu prit une poignée de terre sèche, car la pluie avait cessé pendant la nuit et le soleil dardait ses rayons cuivrés sur l’herbe verdoyante et les chemins poudroyants serpentant parmi les champs et les prés fleurissants.

    Et Il dit : « Avec cette poignée de terre sèche, Nous allons créer l’Homme ».

    Et il créa le trilobite, dont la particularité est d’en avoir une seule, comme tout le monde.

    Le trilobite, se trouvant très laid, alla se cacher au fond des océans.

     

    Deux cent cinquante millions d’années plus tard, Dieu, dans sa Grande Clairvoyance, vit que le trilobite avait proliféré et fait de nombreux petits fossiles, mais il était toujours au fond de l’océan.

    Il Pensa alors, dans Sa Grande Sagesse : « Nous allons sortir ce machin de l’eau, afin que l’Evolution le transforme en homme ». Et Il prit le trilobite et le posa sur la terre ferme, afin qu’il évolue. Il alla ensuite faire une petite sieste, car la Création est éprouvante pour le Créateur.

     

    A suivre...


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique