• EN QUÊTE D’ENQUÊTE

    Allez, encore une petite histoire avant de repartir en voyage quelque part...

     

    Le commissaire Nouaboire entra dans l’officine et dit à la cantonade (la cantonade était le nom de la jeune femme gracieuse et mutine qui se faisait les ongles derrière le comptoir tout en téléphonant à une copine de l’autre main) :

    - Bonjour madame, je viens pour l’enquête.

    - ………….. répondit-elle, écoutant son téléphone d’une oreille attentive, tout en se repoudrant de l’autre.

    - Donc voilà, veuillez m’excuser de vous déranger, je me présente je suis commissaire de police et je viens pour l’enquête, s’il vous plaît madame, merci d’avance de votre obligeance, sans vouloir vous brusquer.

    - Ouaiiiiiiis, c’est l’enquête de quoi donc t’est-ce que vous voulez ?

    - En fait je quête pour une enquête. C’est moi qui quête.

    - Laissez votre quiquette où elle est, ou j’appelle la police.

    - Mais c’est moi qui quête avec la police !

    - Même si elle a la peau lisse, j’veux pas la voir, non mais espèce de vieux dégoûtant !

    - Ne vous méprenez pas, chère madame, je me contenterai d’enquêter sur les parties que vous voudrez bien me dévoiler.

    - Et pis quoi encore, y veut que j’dévoile mes parties maintenant ?

    - Je n’ai aucun parti pris, mais je peux vous faire voir une partie de la quête sur laquelle j’enquête en partie.

    - Alors partez, ou je pars de ce pas en quête d’un enquêteur quêtant les enquiquineurs à quiquettes !

    - Pourtant, quelle belle quête que quiconque qui quête aimerait rencontrer…

    - Cette quête m’inquiète, parce que la qualité dont vous la qualifiez manque un peu de clarté.

    - Madame, quittons cette querelle qui n’est quasiment qu’un quelconque quiproquo et qui quintuple quelquefois les questions de l’enquête.

    - Mais qu’est-ce que cette quête ?

    - Mon enquête sur un quidam sans dame qui dama le pion à qui quêta.

    - Ah, ce quidam-là, donc ! La police l’a cueilli à l’accueil. Il portait sa pelisse et voulait une police… une simple assurance.

    - Donc, si vous m’assurez avec tant d’assurance que l’enquête de police est une police d’assurance, je vous assure que je clos la quête illico.

     

    Fin de l’enquête.

    « UNE TRES BELLE HISTOIRE RIEN QUE POUR VOUSLA POULE »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 11:23

    Cette enquête me donne le tournis et m'a mis des noeuds dans le cerveau hewinktongue.

    Je te souhaite une excellente journée.

    Bise Luck

    2
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 11:29

    une enquête pleine de sous entendus au niveau de la ceinture...

    un peu d'humour pour nous réchauffer, la neige est annoncée en Auvergne.

    Bonne journée..Jacques

    3
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 11:41

    Ben dis ! je me suis accrochée pour lire et voir toutes les subtilitéshe de cette enquête du pauvre quêteur ! C'est toi l'auteur de cette fabuleuse histoire ? si oui, bravo !

    Belle journée

    Bisous

      • Mercredi 9 Novembre 2016 à 11:44

        Ben oui c'est moi qui écris ces bêtises ! J'me permettrais pas de passer des trucs que quelqu'un d'autre sans donner la source ! yes

    4
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 11:41

    Ma qué Quête pour découvrir la vérité !

    Bonne journée

    5
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 13:15

    Ha ok c'est toi qui a fait cette histoire

    Oulala , j'ai mal au crane maintenant

    Mais de bons jeux de mots (lol)

    Bonne journée à toi et gros bisous Jasmine...♥

    6
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 13:34

    Ah enfin revoilà mon pote avec ces en quêtes, superbe, JL

    7
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 13:40

    Je crois que le commissaire perd les pédales ! c'est une enquête pleine de rebondissements !!!

    Bonne journée Gros bisous Rozy

    8
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 13:56

    ben dit donc !!  et tu dors bien la nuit toi ?

    9
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 14:07

    Bonjour Luck , oui c'est sympa de pouvoir écrire ! . Moi je peins et observe le monde he ! . Bonne journée malgré ce temps pourri , bisous , escapade ,

    10
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 14:29

    Ah voilà du Luc 100% MDR

    Un quiproquo digne d'une vraie belle blonde coolbeurk

    Enquêteur-enquêté : une histoire pleine d’éclats subjectifs ....lol lol ....

    mais moi qui suis "enrubée" avec sinusite, je pense que tu vaux le meilleur des Doliprane...... 

    Bonne journée à tous les deux,

    Bises,

    Christiane

    11
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 14:46

    Wouah j'espère que tu vas "bien" !!! bisous !

    12
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 17:44

    ah le revoilà celui là le nouraboire il a pris le bateau avec vous ! ptdrrr vous l'avez ramené dans vos valises.. et l'autre qui se fait les ongles, une bonne fonctionnaire ça hein !!!

    bon je vois qu'il n'a pas changé toujours aussi brouillon ce nouraboire hein !!!

    on a fait les magasins, sale temps ce matin tout gris et cet am du vent, des bourrasques.. les feuilles volaient de partout !

    une bonne soirée et un gros bibi FLO

    13
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 18:07

    Oh la la! Mais d'abord cette dame a combien de mains pour faire tout ce qu'elle fait tout en téléphonant!

    Et ensuite c'est le délire du pur Luc du vrai de vrai qui me donne le tournis pas possible!

    Mais qu'est-ce que je me marre! Une enquête en quête de quequette?

    Non mais soyez poli he! Mais mdr une enquête de police d'assurance, ça  ne se met pas dans ces endroits là!!

    Bon moi aussi je proteste, mais ça ne m'empêche pas d'être catholique!

    Faut dire qu'à l'époque de la division j'aurais protester plus fort et aurai tourné ma veste! Mais nous sommes déjà allés chez les protestants (à l'époque où nous avions un curé copain avec le pasteur venant du Gers, qui aimait la vie et le bon vin) ils sont fait des échanges de chaire pour l'homélie (ce qu'on appelait sermons) et c'était bien! Mais les offices protestants sont plus sérieux, les enfants disaient tristes. Bon maintenant les curés et pasteurs sont partis l'un au ciel l'autre est retourné dans son Gers.

    Bonne soirée et gros bisous. 

    14
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 20:48

    Déjà la fin de l'enquête ??? Je demande le remboursement du roman policier, moi... La quéquette est beaucoup trop courte pour moaaaaaaaaaaaaa....  mad mad 

    15
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 21:11

    Ben mon coco c'est pas clair ces enquêtes de quéquettes Un joli travail sous la ceinture qui montre ton esprit acéré!

    Je t'aime quand tu te laisses aller de temps en temps hors de sentiers battus!!

    Bises mon copain 

    Gigi

    16
    Samedi 12 Novembre 2016 à 14:58

    Ben dis donc, ça c'est une enquête d'une importance capitale he !!! heureusement qu'elle a été rondement menée !!!

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :