• Les ULM ne volant pas tous à la même vitesse, certains prennent du retard et arrivent presque de nuit à l'étape. Et juste avant Borj Omar Driss, on double un ULM qui termine les derniers kilomètres... en roulant et en s'éclairant avec une lampe de poche !

    Tous les ULM sont là mais il manque plusieurs 4x4 d'assistance dont un qui a fait un tonneau dès le premier jour et dont on ne reverra le conducteur qu'à notre retour à Alger à la fin du raid !

    Suite à certains de vos coms, je vous précise que je n'étais pas en vol sur ce raid, mais en assistance en 4x4 (difficile d'organiser et de voler en même temps !)...

     

    En Algérie - suite 3


    12 commentaires
  • C'est le départ du raid. Beaucoup de curieux sont là, hommes, femmes et enfants. On peut noter qu'à cette époque reculée (ça fait tout de même 28 ans), on n'a vu ni tchador, ni niqab, ni même une djellaba parmi les spectateurs...

    Et c'est parti pour une aventure que je vais vous résumer raisonnablement, histoire de ne pas vous lasser avant la fin !

     

    En Algérie - suite 2


    14 commentaires
  • Le départ du raid étant prévu sur l'aéroport de Bou Saada, nous quittâmes Alger escortés par les motards officiels excités comme des puces... mais qui nous quittèrent dès la sortie de la ville.

    Premier bivouac donc sur le terrain de l'aéroport et préparation des ULM et des 4x4 pour le grand départ du lendemain matin.

    Un hélico de l'armée algérienne nous a été attribué pour nous assister pendant le raid, mais nous ne l'avons pas vu souvent... ça consomme ces p'tites bêtes !

     

    En Algérie - suite 1


    15 commentaires
  • En 1989 j'ai eu la chance de participer à un grand raid ULM dans le Sahara algérien, d'Alger à Tamanraset. De la chance parce que vu l'ambiance actuelle, je crois que je serai mort depuis longtemps le jour où on pourra refaire ça...

    J 'étais dans l'équipe organisateurs, en assistance au sol (mais j'ai eu l'occasion de voler aussi) et nous avons parcouru pas loin de 6000 km dans ce désert magnifique, près de quatre fois plus grand que le Maroc.

    Un souvenir bien sûr inoubliable, avec l'immense regret que la bêtise humaine fasse construire des murs et des tranchées entre certains pays qui auraient pourtant tout pour s'entendre...

    Mais j'suis pas là pour refaire le monde (et j'y arriverais pas...), juste pour vous raconter notre aventure, qui commence ci-dessous par notre embarquement à Marseille...

     


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique